Ref’mate et Les Sportives se sont unis en faveur de l’arbitrage féminin. Aujourd’hui, ce partenariat prend une nouvelle dimension avec la sortie d’un nouveau numéro dédié à l’arbitrage féminin. Une première ! On vous en dit plus :

Comme l’explique Aurélie Bresson, Fondatrice du magazine Les Sportives, ce nouveau numéro arbore une couverture spéciale. Charlotte Girard, ex-arbitre internationale de hockey sur glace et aujourd’hui arbitre de handball, est l’image de cette nouvelle couverture. Elle agite un carton. Un carton blanc. Ce carton blanc, agité habituellement par l’arbitre, renvoie les joueurs/joueuses sur la touche pendant 10 minutes et sanctionne ceux ou celles qui contestent l’arbitre. Il permet d’arrêter les comportements déviants.

Ce carton blanc fait également écho à l’opération #WhiteCard, invitant le monde entier à manifester sa volonté d’œuvrer en faveur de la paix mondiale par le sport.

Ce carton blanc, fait écho également au mouvement « Tous en Blanc » lancé par un collectif de 200 personnalités sportives et d’Amaury Média, afin de soutenir les personnels de santé, en première ligne dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus.

Ce même carton blanc, est un clin d’œil au ruban blanc porté sur un vêtement signifiant « Je suis engagé contre la violence machiste » issue à l’origine du monde du cinéma.

A travers Charlotte Girard-Fabre, le carton blanc est brandit. Avec un témoignage puissant sur ses engagements et son vécu. Pour dénoncer les comportements déviants tels que les violences sexuelles et les actes sexistes (et lever l’omerta dans l’arbitrage).

Dans ce numéro c’est le moment de dresser le portrait de l’arbitrage en France et la notion de citoyenneté : si le nombre de femmes arbitres est en augmentation, elles sont tout de même peu à prendre le siet, malgré de nombreuses initiatives engagées.

Nous ne pouvions faire l’impasse sur le contexte actuel du COVID 19 : la mobilisation des sportives infirmières, les alternatives difficiles des adolescentes sportives du monde issues des bidonvilles, ou encore la prise de position d’entreprises sur la notion d’engagement commun.

La période bouscule les codes, bouscule les règles qu’on pensait établis, et rend encore plus diciles des situations qui étaient fragiles. Où est l’arbitre dans cette situation ? Il n’a jamais autant été question de citoyenneté, de prise de position, d’entraide, de responsabilité environnementale et sociétale… Car c’est tout un écosystème qui subit la crise sanitaire de plein fouet, au niveau professionnel ou amateur. Le sport féminin n’en est par épargné, et à travers ce carton blanc, il montre bien que, même s’il est mis sur la touche, il n’y restera pas bien longtemps !

Notre investissement en faveur de l’arbitrage féminin est historique. Dès le lancement de Ref’mate nous avons porté ce sujet à bras-le-corps. Aujourd’hui, notre engagement prend une nouvelle dimension avec ce numéro inédit 100% dédié à cette thématique. Une première !

Ref’mate s’engage chaque jour, à vos côtés, pour mieux valoriser l’action et la place des officiels.

Jérémy Dubois, fondateur de Ref’mate

Share: