La Fédération Française de Basketball (FFBB) a communiqué la liste de ses nouveaux arbitres internationaux. Laure Coanus, plus jeune arbitre féminine de Jeep Élite, et marraine de Ref’mate, se voit intégrer le groupe des arbitres FIBA.

C’est chose faite, Laure Coanus devient arbitre internationale et intègre le groupe des arbitres FIBA de la FFBB. Une belle étape de franchie pour cette jeune arbitre qui s’est mise à l’arbitrage un peu par hasard après une blessure en tant que joueuse. Son parcours est un sans faute. Forte de ses connaissances techniques, d’une ambition forte, elle a rapidement gravit les échelons.

Pour expliquer mon « ascension rapide » je pense que c’est aussi d’avoir été performante au bon endroit et au bon moment en plus de la répétition des matches en saison régulière.

Laure Coanus – 2019

Elle débute au niveau départemental sans réelles ambitions. Trois ans après ses débuts, elle intègre les stages nationaux sous la houlette d’Abdel Hamzaoui. À la fin du cursus de formation qui a duré deux ans, elle est invitée à officier au Mondial de Cholet. Suite à ce tournoi, Laure est convoquée au stage d’accession Haut-Niveau à l’INSEP où elle est sélectionnée pour accéder au niveau HN3 (NM1). Sa première saison en HN se déroule très bien et à la joie d’être testée en Pro B dès février 2018. Laure démontre alors de belles capacités et intègre pour la saison 2018-2019 le groupe HN2 (Pro B). La saison suivante, elle intègre la passerelle Pro B – Jeep Élite.

Maintenant, les terrains internationaux lui ouvrent les bras et elle compte bien s’imposer sur ces derniers. Ses premiers objectifs en tête, Laure souhaite mettre toutes les chances de son côté et va travailler dur pour y parvenir :

Lorsque j’ai commencé l’arbitrage, devenir internationale était un rêve, aujourd’hui il se réalise ! J’ai vraiment hâte de commencer cette nouvelle aventure ! Mais le plus dur reste à faire maintenant, le travail pour performer sur les terrains européens (voir plus qui sait) ne fait que commencer.

Laure Coanus

Nous lui souhaitons (que) le meilleur et surtout la réussite sur les terrains internationaux, sans oublier de prendre un maximum de plaisir. Bravo Laure !

Photo : Romain Biard

Share: